Château de Lichtenberg
Centre d'Interprétation du Patrimoine


Photo : Adrien DORSCHNER

Un navire de grès rouge sur les vagues vertes des Vosges du Nord

Depuis plus de 800 ans, le château de Lichtenberg a connu plusieurs périodes de transformations majeures. Ses occupants successifs l'ont aménagé au gré de leurs besoins (défense, résidence, casernement...).

Au début des années 80, la commune de Lichtenberg et le SIVOM de la Haute-Moder se sont mobilisés pour mettre en valeur le château ruiné depuis le siège de 1870 et qui se dégradait de façon irrémédiable au fil du temps.

A partir de 1993, un projet de valorisation du site a vu le jour qui a permis de sauvegarder et de conserver le site mais également de lui donner un avenir en y créant un lieu de vie ouvert à la création avec la possibilité d'y monter des expositions, des spectacles, des animations...bref transformer le château en pôle d'activités culturelles.
Une importante campagne de fouilles archéologiques, échelonnée sur plusieurs années, a accompagné ces travaux.


Depuis le 1er janvier 2003, avec la prise de nouvelles compétences, le château de Lichtenberg est géré par la Communauté de Communes. Le réaménagement du site est également passé sous maîtrise d'ouvrage intercommunale.

De part l'importance de ses vestiges conservés, la qualité du paysage environnant, l'intérêt historique, archéologique et architectural, le château de Lichtenberg constitue un site de premier ordre dans les Vosges du Nord

 

 


Vue depuis les remparts du château
Un mélange audacieux :

Les formes contemporaines viennent
se glisser dans les vestiges rénovés
Passé, présent, histoire et modernité : un pari architectural audacieux
Avant chaque phase de travaux, les anciens murs de grès ont été rénovés selon les méthodes traditionnelles de restauration des monuments historiques. Ce n'est qu'ensuite que les structures de fer et de verre ont été rajoutées aux bâtiments restaurés.

Les aménagements contemporains sont réversibles ; ils sont comme posés sur les bâtiments restaurés. Ils pourront être retirés pour permettre aux générations futures de retrouver le site dans son état antérieur.


Ces nouveaux aménagements se glissent dans les vestiges des bâtiments restaurés.
Un pari architectural audacieux qui permet l'identification claire des apports des XXe et XXIe siècles, en mêlant le grès et le bois, le côté intemporel du cuivre et la touche naturelle des terrasses engazonnées.

Photos : Adrien DORSCHNER
 

Un site animé

Depuis plusieurs années, des expositions (Archives de grès, Lalique) se sont succédées et ont connu un grand succès auprès du public.
Pendant la durée des travaux, des activités pédagogiques en direction du grand public ont été proposées afin d'expliquer le chantier.
Et pour les férus d'histoire, des livrets explicatifs leur permettent de découvrir tout au long d'un parcours l'évolution de l'architecture militaire du XIIIe au XIXe siècle.
Le site est également régulièrement animé par des rendez-vous ponctuels.


Le théâtre et le château, une histoire ancienne


C'est en 1913 qu'une quarantaine d'habitants aidés par trois comédiens du Théâtre de Strasbourg présentèrent dans les ruines du château, transformé en salle de spectacle à ciel ouvert pour l'occasion, une première pièce de théâtre : "Die schöne Bärbel oder der Buchsweiler Weiberekrieg" de Joseph Meyer et Ferdinand Bastian.
Cette pratique s'est depuis enracinée et développée. L'association Théâtre et Loisirs Lichtenberg-Reipertswiller y joue régulièrement des pièces.
Aujourd'hui la Communauté de Communes souhaite péréniser et développer les activités artistiques et théâtrales au château en y développant une programmation dans ce domaine (résidences d'artistes, ateliers, représentations et lectures viviantes...).
Le site est labelisé Centre d'Interprétation du Patrimoine par le Conseil Général

F

 


Diaporama :

Pour en savoir plus, découvrez le site du château

Cliquez ici pour revenir à la page d'accueil